La MalaBar

 

BAR-etiquette-bar-IPA

India Pale Ale disponible en avril et octobre.

Ale ? Bière britannique ? Oui ! Ben que vient faire l’Inde là dedans alors ??? Malabar, la fameuse confiserie dans la bière ??? Non, non, non, restons sérieux 5 minutes…

Remontons quelques siècles en arrière… au XIXème exactement. L’empire britannique s’étend sur les 5 continents. La principale colonie est l’Inde, qui correspond à peu près a l’Inde, le Pakistan, le Bangladesh, la Birmanie et le Bhoutan actuels.

De nombreux colons et soldats britanniques étaient stationnés dans cette colonie. Afin de retrouver un petit bout de leur home sweet home, ils réclamèrent le breuvage qu’ils avaient l’habitude de boire dans leurs pubs de la vieille Angleterre. Les brasseurs britanniques s’empressèrent de brasser cette Pale Ale, bière ambrée, cuivrée de fermentation haute, assez légère et rafraîchissante, parfaite pour abreuver ces nouveaux habitants, acculés par la chaleur tropicale indienne…

Malheureusement, après avoir traversé une bonne partie des mers du monde, la bière des premiers fûts arriva… tournée et donc imbuvable… La déception fut grande… Mais les brasseurs avaient plus d’un tour dans leur sac. Le houblon, en plus d’aromatiser la bière est connu depuis le moyen âge pour ses vertus antiseptiques. Les brasseurs chargèrent donc leur Pale Ale en houblon. Les fûts arrivèrent finalement à bon port, la bière pouvait enfin être consommée bien fraîche et les arômes puissants de houblon ravirent les troupes, l’India Pale Ale était née !

Bon, ok pour l’India Pale Ale, mais cette histoire de Malabar alors ?? On reste toujours en Inde. La côte de Malabar est la côte sud ouest de la péninsule indienne, entre Goa au nord et le cap Comorin, la pointe sud de la péninsule.  C’est sur cette côte que les premiers comptoirs européens furent fondés.

Voici donc la version rodemackoise de l’India Pale Ale avec cette MalaBar. Nous avons utilisé les malts caramels qui donnent une belle rondeur et un corps agréable à la bière. Les houblons Cascade et Simcoe viennent donner une amertume bien soutenue et de magnifiques arômes de fruits. La MalaBar développe un nez complexe, mêlant le caramel du malt et les arômes de houblons : agrumes, résine, épices. En bouche, c’est une explosion d’agrumes, citron, mandarine, pamplemousse. Les arômes floraux se développent petit à petit, accompagnés d’épices, de résine, le tout sur lit de caramel. Finale longue, sèche et amère sur la résine… Rot houblonné, floral et fruité !

Fiche technique :

  • Malts : malt pale, malt Munich, malt caramel ambré, malt Crystal, flocons d’orge
  • Houblon : Cascade, Simcoe
  • Levure : US-05
  • Type de fermentation : fermentation haute et refermentation en bouteille
  • Taux d’alcool : 6,7 % / vol
  • Couleur : 27 EBC
  • Amertume : 62 IBU